C'est quoi le Prétotyping?

Pretotyping, [pré-to-ty-ping]: Tester l'attrait et l'usage réel d'un potentiel nouveau produit en simulant son "expérience vitale" avec un strict minimum investissement en temps et en argent.

Autre définition moins formelle de prétotyping : c’est un moyen de tester l’idée d’un nouveau produit/service rapidement et à moindre coût en créant des versions extrêmement simplifiées du produit/service pour aider à valider l'hypothèse suivante « Si nous fabriquions ce produit, est ce que les clients vont l'utiliser ? »

Le principe de prétotyping n’est pas nouveau, c'est quelque chose qu'un petit nombre d'innovateurs font naturellement. Le concept et la formulation de prétotyping a été formée à travers des histoires que nous avons lu et entendu sur ces innovateurs et sur comment leurs idées ont émergé. Mais, ce que faisaient naturellement ces innovateurs  n'était pas exactement le prototyping, c’est quelque chose qui  n'avait pas de nom et nous avons pensé qu'il en méritait un. D'abord, le terme pretendotype a été inventé, parce que cette approche se distingue par l’idée de faire semblant ou imaginer des fonctionnalités d’un produit/service qui n’existe pas encore. Et comme, le mot prétendotype était difficile à prononcer, il a été simplifié au prétotype. Le concept de prétotyping est également très proche dans l'esprit et dans la pratique aux idées d’Eric Ries à travers son mouvement « Lean Startup » et plus particulièrement à la démarche de construction du Produit Minimal Viable (MVP en anglais)

La meilleure façon d'expliquer le pretotyping est de la faire à travers deux exemples:

  1. L'éxperience Speech-to-Text d'IBM
  2. L'invention de Palm Pilot par Jeff Hawkins

Les équipes de Speech-to-Text et de Palm Pilot avaient été non seulement intelligentes mais elles avaient révolutionné l'étape cruciale du processus d'élaboration des nouveaux produits innovants. Une étape que la plupart des gens sautent et finissent souvent par payer cher. Sur une période de plusieurs mois, j'ai partagé ces deux histoires avec des dizaines de collègues, amis, entrepreneurs, venture capitalistes, ingénieurs et chefs de produits. Curieusement, aucun d'entre eux n’avaient entendu parler avant de ces exemples. Tous, cependant, étaient également impressionnés par la solution intelligente "le faire semblant avant de le faire", et un bon nombre d'entre eux ont pris une gifle et ont dit quelque chose comme: "J'aurais souhaité faire la même chose avant d'investir autant de temps et d'argent dans ma dernière idée."

Le prétotyping diffère de prototyping sur un point important. L'objectif principal du prototypage est de répondre aux questions liées à la construction du produit: Peut-on fabriquer le Produit? Est-ce qu’il fonctionnera comme prévu? Comment pouvons-nous le fabriquer au moindre coût? En combien de temps pouvons-nous le fabriquer? Hors, l'objectif principal de pretotyping est de répondre aux questions concernant l'attrait du produit et son utilisation: Est-ce que les gens seraient intéressés par notre produit? Vont-ils l'utiliser comme prévu? Vont-ils continuer à l'utiliser? ...

 Pourquoi croyons-nous que le pretotyping est un élément important, mais souvent négligé dans une démarche d'innovation? Lisez ce qui suit.

Le bon échec vs le mauvais échec

La plupart des nouveaux produits et services échouent, l'échec est une étape inévitable du processus d'innovation, mais quelques échecs sont beaucoup plus difficiles à admettre - ou survivent – plus que d'autres.

Dans certains cas, les échecs peuvent être attribué à une mauvaise conception d'un produit (ou service) innovant. Mais dans beaucoup de cas, le produit ou le service innovant a été bien pensé, planifié et construit. L'équipe a mis beaucoup de temps et d'efforts pour fournir le produit  en  multitudes de fonctionnalités intéressantes,  le produit a été testé, débogué puis polit et l’aspect final a été aussi bon que ce que l’équipe avait imaginé au départ. Seulement qu’à la fin, l’équipe a découvert  qu'ils ont mis tout ce temps et ces efforts pour construire quelque chose que les gens n'ont pas besoin ou pas envie d’utiliser.

Si votre nouveau produit ou service a échoué rapidement et au moindre cout, vous aurez tout le temps, les ressources et l'énergie nécessaire à essayer autre chose - et continuer à essayer jusqu'à ce que vous ayez trouvé le bon produit. Mais si vous avez passé des mois et des années et dépensé des tonnes d'argent sur une seule idée qui s’est transformée en Flop, vous avez peut-être manqué du temps, d'argent et d'énergie pour lui donner une autre direction.

Échouer rapidement ... et souvent

Le prétotyping est une approche de développement et d'innovation qui vous aide à déterminer si vous êtes entrain de développer  le bon produit avant d'investir beaucoup d’argent et du temps pour le construire bien. Le pretotyping vous aide à échouer ... mais assez vite et au moindre frais pour que vous puissiez provisionner du temps et des ressources pour essayer quelque chose de différent.

Un prétotype est une maquette partielle du produit final ou du service  qui peut être construite en quelques minutes, heures ou jours au lieu des semaines, des mois ou des années. L'art et la science de prétotyping est destiné à aider les innovateurs pour:

  • Identifier les  fonctionnalités cœurs et l'expérience cœur d’un potentiel nouveau produit.
  • Décider quelles sont les caractéristiques essentielles d’un produit qui peuvent - et doivent - être maquettées (ou radicalement simplifiées).
  • Utilisez les maquettes pour tester systématiquement et  recueillir les  feedbacks et les données d’usage.
  • Analyser les données d'usage pour déterminer la prochaine étape.

Expérimenter et tester beaucoup d’idées

Éviter de perdre trop de temps et d'argent en se lançant dans le développement d’un mauvais produit  est un avantage évident de prétotyping, mais il y a un autre avantage, moins évidente mais peut-être plus important. Le fait que l'investissement engendré par le prétotyping est très faible – de l’ordre de minutes, heures ou jours au plus – il vous donne la liberté d'essayer quelques idées folles et non seulement les idées qui « pourraient marcher », mais qui auraient été probablement abandonnés, si elles nécessitaient un investissement non négligeable.